Avant toute chose, nous tenons à vous remercier pour vos questions (pour poser des questions, ça se passe depuis le formulaire de contact.)

Cela étant, nous espérons répondre à vos attentes en vous proposant cette foire aux questions qui répond non seulement à des questions dont la réponse se trouve dans certains de nos guides, mais aussi à des questions dont les réponses sont inédites, et donc complémentaire au contenu de notre site.

 

1.Est-ce que les lumières des villes, villages, lampadaires et autres sont un problème pour observer les étoiles?

 

Vous avez très certainement déjà entendu parler de pollution sonore pas vrai? et bien l’excès de lumière produite par les installations humaines n’est pas non plus exempt de problèmes pour nous les hommes ainsi que pour les animaux.

Ainsi, cet excès de lumière est appelé pollution lumineuse.

Beaucoup d’animaux souffre de cette forme de pollution. Principalement car ce phénomène perturbe leur rythme de sommeil et par conséquent leur rythme biologique.

Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Par exemple, les oiseaux migrateurs se servent de la durée du jour pour déterminer la période de l’année, des étoiles pour se repérer etc… Pour vous informer sur le sujet, vous trouverez de nombreuses infos sur le net, exemple: https://fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_lumineuse#Impacts_sur_la_faune.

En ce qui nous concerne nous en tant qu’amateurs d’astronomie, c’est est-ce que les lumières parasites posent problèmes pour observer le ciel. La réponse est évidemment oui. Une image vaut mieux que mille mots…

Comparatif pollution lumineuse problème de lumières parasites

 

Celle-ci réduit non seulement la qualité du visuel mais aussi le nombre d’étoiles perceptibles. Seul les étoiles les plus brillantes peuvent être aperçues quand il y-a trop de lumière… et encore.

En résumé, il est judicieux de s’éloigner tant que possible des grandes agglomérations humaines. Ainsi, vous pourrez observer les astres en toute quiétude.

 

2. Vaut-il mieux privilégier les jumelles à prismes de Porro ou prismes droits?

 

Il faut savoir qu’historiquement les prismes de Porro sont plus anciens que les prismes en toit. Cela étant, ils sont aussi plus simples à produire car plus archaïques, et dû à cette plus grande facilité de conception, les jumelles à prismes de Porro sont en générale moins chères pour la même gamme de qualité.

Toutefois, les jumelles à prismes en toit ont ce grand avantage d’être bien souvent étanches et plus compactes. Ce paramètre est important à prendre en compte, car bien souvent. les activités en extérieur peuvent être salissantes, humides et soumises à la météo. De cette manière, des jumelles étanches vous offrent un confort d’utilisation et une plus grande sécurité contre les éléments.

 

3.Comment garder ses jumelles propres?

 

La meilleure manière de ne pas les salir est de les ranger dans un coffre hermétique et de ne pas y toucher… blague à part, pour cela, il est judicieux de recouvrir les lentilles avec leurs capuchons pour les protéger de la poussière, de la crasse et tous ce qui pourrait salir les éléments optiques.

En revanche, quand le mal est fait et que vos jumelles sont sales, il faut tout simplement les nettoyer délicatement avec un chiffon microfibre ou tout autre morceau de tissu doux.

Si vos jumelles ne sont pas étanches, nettoyez les à sec le plus possible.

 

4.Y-a-t-il des jumelles faites pour une utilisation de jour et de nuit?

 

Pour répondre à cette question, il serait bon de rappeler un peu qu’est-ce que le diamètre des objectifs.

Ce fameux diamètre des objectifs est caractérisé par le deuxième nombre inscrit sur les jumelles (ou dans le nom du modèle de jumelles en question.) Exemple: Nikon Prostaff 7s 8×30.

Le nombre ci-dessus (30) veut dire que le diamètre des objectifs est de 30mm.

Maintenant que l’on sait ça, la question que l’on pourrait se poser est: quel incidence à ce fameux diamètre? Et bien, pour résumer, au plus il est large, au plus la lumière va rentrer en grande quantité dans vos jumelles et ainsi, apporter un rendu lumineux.

Autre paramètre important: les pupilles de sorties.

Ce sont les optiques vers lesquels vous allez placer vos yeux pour observer à travers vos jumelles.

Leur taille détermine la quantité de lumière qui sera envoyée dans vos yeux.

Pour en revenir à la question originelle, il y a bel et bien des jumelles qui s’en sortes très bien en temporalité diurne ou nocturne.

Ces jumelles ambivalentes possèdent donc un diamètre des objectifs suffisamment grand pour capter le peu de lumière qui est disponible durant la nuit.

Conclusion: pour une utilisation jusque au crépuscule, un diamètre des objectifs de 42 à 100mm est nécessaire.

Ou alors il y a une autre possibilité… Se procurer des jumelles de vision nocturne qui bien souvent possèdent un mode d’utilisation nocturne (plutôt logique) ou diurne.